Commune de Pomerol
Ok
Erreur de connexion au serveur météo

Le service météo est temporairement indisponible.

  Accueil » Village » Histoire & Patrimoine
Imprimer ce document Ajouter aux  favoris

HISTOIRE DE POMEROL

« Origine du nom : du latin Pomum, « fruit à pépins », notamment le raisin.

Des haches en silex poli du Néolithique ont été mises au jour sur le territoire de la commune.

A l'époque gallo-romaine, Pomerus ou Pomarus, fait partie du vicus de Condat, à l'origine de Libourne, dont le port dessert alors une grande partie de l'Entre-Deux-Mers.

La paroisse de Pomerol, appelé aussi Poumeyrol, est attestée au XIIe siècle ; elle correspond au noyau principal de la terre de Barbanne et dépend du vicomté de Castillon. Au début du XIIe siècle, les hospitaliers, installés dans le Libournais, décident de fonder la commanderie de Pomerol. La donation de la terre de Barbanne par le seigneur Guillaume de Ségur et ses frères constitue l'acte fondateur de la commanderie. L'appellation Pomerol connaît aujourd'hui une renommée mondiale. »

Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" (Tome 2) aux Editions FLOHIC


ANCIENNE EGLISE DE POMEROL DETRUITE


« L'édification de l'église est due à l'ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui s'installent dans la région au début du XIIe siècle. Le plan du bâtiment initial devait certainement correspondre à celui des constructions hospitalières de l'Entre-Deux-Mers. »


Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" (Tome 2) aux Editions FLOHIC

En fond l'église actuelle, dite Saint-Jean.

 

 

EGLISE SAINT-JEAN DE POMEROL

Eglise Saint jean à Pomerol

 

« L'église est partiellement démolie au XIXe siècle et, en 1899, l'architecte HOSTEING est chargé de sa reconstruction. Le chœur est aménagé en 1971. »

Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" (Tome 2) aux Editions FLOHIC

Pour visiter l'église, merci de vous adresser à la mairie.

Pour les célébrations de mariage, baptême, décès ou autres, les cérémonies sont assurées par le Presbytère St-Ferdinand de LIBOURNE : 05 57 51 07 46

CROIX DE GAY

La Croix de Gay à Pomerol

"Cette croix pattée est une croix de carrefour qui oriente les pèlerins.

De ses larges branches et du fût, taillés dans un seul bloc de pierre, émane une impression de force que renforcent les puissantes moulures du socle."
La croix de Gay est classée patrimoine historique de France.

Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" (Tome 2) aux Editions FLOHIC.

 

 

BORNE DOMANIALE DE LA CROIX DE MALTE

Borne domaniale de la Croix de Malte« L'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem naît au milieu du XIe siècle, lorsqu'un hôpital dédié à saint Jean Baptiste est fondé à Jérusalem. A la fin du XIe siècle, Gérard fonde l'ordre des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. En 1530, Charles Quint donne l'île de Malte aux hospitaliers et ceux-ci le titre de chevaliers de MALTE.

Les hospitaliers s'établissent dans le Libournais au début du XIIe siècle où ils fondent plusieurs commanderies, dont celles de Pomerol et de Lalande. Un don permet la création de l'édifice de Pomerol : Guillaume de Ségur et ses frères offrent en effet la terre de Barbanne sur laquelle est édifiée la commanderie dont il ne reste aujourd'hui que le nom d'un lieu-dit.

Des bornes, pierres plates dont l'une des deux faces porte une croix de Malte sculptée dans la masse, délimitaient le domaine. Deux d'entre elles existent encore : la borne dite « pierre croisée » a été déplacée au domaine de la commanderie, près de Catusseau et celle de Rifat, derrière l'hippodrome de Cantereau. La borne du carrefour Taillefer a disparu et celle de Béquille a été arrachée».

 

Source : "Le Patrimoine des Communes de la Gironde" (Tome 2) aux Editions FLOHIC

 

LE LAVOIR

Ce lavoir est situé à Catusseau, sur le terrain de l'aire de jeux et de détente aménagé qui comprend une aire multisports, une aire de jeux pour les enfants en bas âge et un espace de pique-nique et de détente arboré et équipé avec tables et bancs.

La restauration de ce vieux lavoir avait pour objectif de lui redonner son aspect et sa fonction d'antan, dans l'esprit des lavoirs d'autrefois.

Les travaux ont porté sur la reconstitution du bassin, le façonnage de la table des lavandières, le remplacement du busage qui était trop étroit afin de canaliser le ruisseau, la pose de regards avec tampons en fonte pour gérer le niveau de l'eau et le pavage des abords. Une couverture du lavoir a été déposée pour protéger le tout.

Ce projet a permis une mise en valeur du site, déjà très fréquenté par les Pomerolais et les touristes.

 

 

Avant la restauration                                             Après la restauration

© 2004-2017 Commune de Pomerol - Mentions légales